samedi 20 décembre 2008

KLAAATU…

LO N° 267 (20 décembre 2008)

ENTRAVES AU COMMERCE
ou
IL N'EST PAS INTERDIT DE S'INTERDIRE (Lu à la devanture d'une biocoop)

Vu un docu "Envoyé spécial" sur la culture des crevettes au Bengladesh et en Thaïlande (à grand renfort de réfugiés Birmans esclavagés – euh… asservis, on dit.)
Je ne mangerai plus jamais de crevettes.
Les ours blancs qui fondent, ça va, il y a déjà longtemps que je n'en mange plus.
Le bifteck de vache folle qui pète du méthane non plus.
L'avion non plus.
Mais est-ce que voir "La Marche de l'empereur" ne va pas me donner envie de manger du manchot ?
-----
« Si le A n'existait pas, on porterait une crevette autour du cou. » (Rufus Agnostyle Junior. "Aphorismes et périls". Mangrove éditeur, 1863)
-----
LE TEMPS
Par contre je ne peux pas m'interdire de voir et revoir Lara Croft, le premier, de Simon West avec Angelina Jolie, nibardée à mort, gestuelle héroïco-cool, son père John Voigt dans le rôle de… son père, Daniel Craig avant qu'il ne fasse le James Bond, du beau boulot de design et décor (le temple khmer, les mécaniques verniennes de la fin…) Y a des trous dans le scénar ? oui, bien sûr, mais un film qui cite William Blake ne peut pas être totalement mauvais…
« Voir l'Univers dans un grain de sable et un Paradis dans une fleur sauvage, tenir l'Infini dans la paume de la main et l'Éternité dans une heure… »
-----
TIENS, JUSTEMENT !
http://www.liberation.fr/sciences/0101306474-on-a-decide-de-rajouter-une-seconde-cette-annee
-----
LE JOUR OÙ LA TERRE S'ARRÊTA (ou s'arrêtera ?)
Evidemment, c'est beaucoup plus GROS que l'original de Robert Wise (1951) qui n'avait pas grand chose de spectaculaire. Evidemment ça lorgne un peu vers les films catastrophe type "Le Jour d'après", mais en beaucoup mieux.
Et puis il y a, presque de tous les plans, Jennifer Connely. J'ai l'impression que ça fait 20 ans que je la vois dans des films et qu'elle n'a pas changé ! (En fait, plus de 20 ans ! 1984 : Il était une fois en Amérique ! 1986 : Labyrinthe… et puis Rocketeer, Dark City, Requiem for a dream, Hulk………)
-----
KLAATU EST UN KHMER VERT
Réplique de Kaatu (en substance) : "Quand j'ai dit que je venais sauver la Terre, je parlais de la planète, pas de l'espèce humaine. Les planètes où la vie est possible sont rares et précieuses, on ne peut pas vous laisser en foutre une en l'air avec vos conneries."
La morale de l'histoire : "Bon, on ne vous élimine pas jusqu'au dernier, pour finir, parce que quand même, il y a l'amour d'une mère pour son enfant, mais maintenant vous vous démerderez sans la technologie. Salut."
Parce que, dans le premier film, l'arrêt de toute énergie sur Terre ne durait qu'une demie heure et n'était qu'une démonstration de puissance. Là, maintenant, en 2008, le message est plus drastique : on arrête tout, et pour toujours. (Ça donne envie de voir une suite… qui, dans le principe, pourrait ressembler au "Ravage" de Barjavel…)
-----
Je sais ce que vous allez dire… que Angelina Jolie ou Jennifer Connely, ça me perturbe l'esprit critique, ça m'abolit l'objectivité, ça me… et bien j'avoue ma faiblesse et je conclus par :
Un film avec Angelina Jolie ou Jennifer Connely ne peut pas être totalement mauvais.

4 commentaires:

Java a dit…

le père noel portera plainte ...
HO HO HO!!!




ps dingue que ce gars peut s'introduire chez nous ...

Sébi a dit…

"Evidemment ça lorgne un peu vers les films catastrophe type "Le Jour d'après", mais en beaucoup mieux."

Bigre, c'était si mauvais, "Le Jour d'Après" ?

Bruno Bellamy a dit…

Jennifer Connely, on la voit aussi dans "Phenomena", qui n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre absolu, mais qui a, lui aussi, Jennifer (encore toute jeunette) comme qualité première et mémorable.
En tout cas, du coup, j'ai sacrément envie d'aller le voir, ce "Jour où la Terre s'arrêta en voyant Jennifer Connely" (ça m'aurait fait ça aussi, je pense).

Tof a dit…

Bonjour Philippe,

Je me demandais si le film "Le jour où..." valait le coup d'être vu... je me laisserai donc tenter (mais gare à toi si c'est mauvais).

sympa la carte du Père Noël ;-)

A bientôt (peut-être)