mardi 9 juin 2009

L'OGM que j'aime - pas

LO N° 311 (09/06/09)

LA REVANCHE DES MAUVAISE HERBES

En Géorgie (à l'est des Etats-Unis), 5000 hectares de culture de soja transgénique ont été abandonnés par les agriculteurs, et 50.000 autres sont gravement menacés par une "mauvaise herbe" impossible à éliminer. La cause : un gène de résistance aux herbicides ayant apparemment fait le grand bond entre la graine OGM qu’il est censé protéger et l’amarante, une plante à la fois indésirable et envahissante…

Evidemment, FuturaSciences, site technophile, présente ce phénomène comme une catastrophe… Pourtant… Bonne nouvelle non, quand la nature réagit en manipulant l'effet boomerang ?

En 2004, donc, un agriculteur de Macon, au centre de la Géorgie, applique, comme d'hab', à ses cultures de soja un traitement herbicide au Roundup, le trop bien connu produit Monsanto à base de glyphosphate, l’herbicide le plus puissant et le plus utilisé aux Etats-Unis (et dans le jardin de votre voisin : en vente libre au super-marché du coin). Curieusement, certaines pousses d’amarantes (amarante réfléchie, ou Amarantus retroflexus L.), une plante parasite, n’en semblent pas incommodées…
Depuis, la situation a "empiré". Actuellement, rien qu’en Géorgie, 50.000 hectares sont atteints et nombre d’agriculteurs sont contraints d’arracher leurs mauvaises herbes à la main… quand c’est possible, considérant l’étendue des cultures. A l’épicentre du phénomène, 5.000 hectares ont été tout simplement abandonnés.

Comment en est-on arrivé là ?
Bien entendu, tous ces champs avaient été ensemencés avec des graines Roundup Ready, produites par Monsanto. L'un ne va pas sans l'autre. Ces graines OGM comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup. (L’argument publicitaire de la firme repose sur le moindre coût représenté par le traitement d’une culture ainsi protégée contre un herbicide total, plutôt que de l’application d’un herbicide sélectif, plus cher.)
Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique à Winfrith (Dorset), il y aurait eu transfert de gènes entre la plante OGM et l’amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu'une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible » – la preuve !
Pour Brian Johnson, généticien et chercheur britannique, « Il n’est nécessaire que d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est engendrée, la nouvelle plante est titulaire d’un avantage sélectif énorme, et se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici a exercé sur les plantes une forte pression qui a encore accru leur vitesse d’adaptation. »
Déjà, en 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une "supergraine" résistante aux herbicides, croisement "inconcevable" par les scientifiques du ministère de l’environnement.

L’amarante rigole…
La firme Monsanto ne nie pas le problème. Elle qualifie les plantes mutantes de "super mauvaises herbes" (superweeds) et incite les agriculteurs à alterner Roundup et un autre herbicide comme le 2-4-D (acide 2,4-dichlorophénoxyacétique). (Sûr que ça va tout arranger !…)

On pourra cependant déplorer le manque de précision des données statistiques permettant de quantifier la relation entre semences OGM, nombre de plants résistants apparus et quantité d’herbicide utilisé. « Je ne serais pas surpris que Monsanto ait mené une campagne de lobby discrète pour mettre fin au programme d'études statistiques », accuse Bill Freese, du Centre pour la Sécurité alimentaire des Etats-Unis (USDA).
En attendant, l’amarante "mutante" se porte bien et prolifère. Y a plus qu'à arracher à la main, et si l'agriculture manque de bras, se rappeler que par contre les chômeurs ne manquent pas, la kriz aidant !
Déjà, certains vendeurs de semences affirment que plus personne ne leur demande de graines Monsanto Roundup Ready et que la demande en graines traditionnelles explose, et pas seulement à cause de la résistance des plantes parasites, mais aussi parce que l’utilisation des OGM s'avère de plus en plus chère.

Plante diabolique ou plante sacrée ?
Il est amusant de constater que cette plante, diabolique aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.
Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais encourage une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.
Si ces phénomènes d'adaptation se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble probable, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui s'en plaindra ?

D'après un courrier-blog de Sophie Grenier et d'après Jean Étienne, sur
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/ogm-la-menace-des-super-mauvaises-herbes-samplifie_19036/ - xtor=RSS-8
Compléments :
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/dans-les-champs-dogm-les-mauvaises-herbes-font-de-la-resistance_12093/



Une image sortie de "Les Mois sont de papier /03" (Le Pythagore éditeur) et adaptée en couleurs pour le prochain Consom'action, le magazine des Biocoop.

3 commentaires:

captain bothari a dit…

mais c'est une très bonne nouvelle ça

merci pour ces infos

philipo a dit…

Le lycée, c'était... bref, vous étiez, avec Gir, ma meilleur ouverture sur le monde.
Je vous retrouve aujourd'hui grâce à votre super expression sur les OMG dans "biocoop", et cela me rempli l'esprit de voir que certaine Âmes restent fidèle à elles-même!
Philipo

Anonyme a dit…

Fantastisque !!!
C'est presque trop beau pour y croire. Il faudrait médiatiser cette information, elle en vaut la peine.
Et puis se dire que l'occasion d'en rire ne durera pas.
Le "génie" génétique est puissant.
Les organisations, comme Monsanto, prêtes à faire du profit à n'importe quel prix, y compris celui de mettre en danger l'humanité sur notre unique planète, n'en resteront pas là!
Restons mobilisés!