lundi 18 mai 2015

Y a-t-il un pilote dans mon cerveau ?


Je me suis réveillé ce matin avec en tête une phrase surgie de nulle part : « Il va falloir apprendre à vivre dans le miroir des fous. » En la méditant (ou la mâchonnant), j'y vois  le 11 septembre et tous les attentats suicides autant que Anders Breivik à Utoya en juillet 2011… Charlie ce 7 janvier 2015, évidemment… et même le crash de l'A320 en mars.
(Une sorte d'attentat-suicide ? Plutôt un suicide-attentat. Inversion : le terroriste kamikaze, fanatique amok, se sacrifie pour tuer 150 personnes ; Andreas Lubitz, copilote dépressif exhibitionniste, sacrifie 150 personnes pour se tuer. Un holocauste à sa propre gloire gore. Un suicide-selfie. Sa mort qui aurait pu être nulle (discrète, donc nulle) devient un évènement média-mondial.)
Terrorisme ? Dans un sens, oui : nous sommes/serons toujours plus terrorisés par le monde moderne. Nous vivons dans le miroir des fous.

•••••••••••••••


 "LE DÉSÉQUILIBRÉ"

(La nouvelle figure de la délinquance, ou du djihadisme, ou du terrorisme, ou du danger en général.)
Décembre 2014, c'était le mois des déséquilibrés.
Un déséquilibré fonce sur les passants en voiture (plusieurs, même… le déséquilibrisme est contagieux.)
Un déséquilibré menace Kim Sung-Un (un déséquilibré bien connu).
Un déséquilibré policier US tire sur un jeune black (plusieurs, même, sur plusieurs).
Un déséquilibré SDF meurt de froid dans la rue (plusieurs, même…)
Un déséquilibré massacre son ex famille en plein réveillon.
Un ex-président déséquilibré envoie ses vœux à toute la France.
Une déséquilibrée en surendettement parle d'« une dette que nous n'aurons jamais les moyens de recouvrir. »
Un déséquilibré journaliste parle d'« une accélération du PIB. »
Un déséquilibré téléréaliste demande : « La mélancolie, c'est quand on a trop bu ? »
Une autre « a mis les p'tits pieds dans les plats. »
Un déséquilibré publicitaire parle de « la fin de l'obsolescence programmée.»
Sans oublier, bien sûr, les déséquilibrés qui égorgent untel ou untel, par ci par là. Quelle différence y a-t-il entre "un déséquilibré" et un djihadiste quelconque, "fou de dieu" adhérant à Daesh ou "loup solitaire"…? Quelle différence entre folie (maladie mentale, psychose) et fanatisme religieux ? Le pauvre malade ("déséquilibré") accroche sa folie personnelle au truc qui est dans l'air, "à la mode"…
Vous prenez un type normal, juste un peu "déséquilibré", vous le convertissez à l'islam, vous le radicalisez (= le déséquilibrez vraiment), ensuite il aura le choix entre Syrie/Iraq, où la daecherie atteint un bon niveau 8 sur l'échelle de richter et Afghanistan/Pakistan et ses talibans déséquilibrés qui massacrent une école de filles. (En 2010, déjà, en Afghanistan, les talibans attaquaient les écoles de filles au gaz et en Chine, des "déséquilibrés" attaquaient les écoles au couteau.)
— Ça veut dire quoi, "taliban", en fait ?
— Étudiant.
— Étudiant ?! Je voyais pas ça comme ça.
— Le Pakistan, c'est pas le boulevard Saint-Michel…
Sinon, il a la ceinture de TNT. Merci Monsieur Nobel.
— Les kamikazes, on peut même pas les condamner à mort. C'est frustrant.
— Faut-il euthanasier les kamikazes ? N'est-ce pas redondant ? Voire pléonastique ?
… Quant au mois de janvier 2015, je vous le dis tout net. Il ne mérite pas mieux.
— On pourrait dire qu'il clôt la série en apothéose.
— Je constate avec plaisir que tu n'as pas dit "il clôture", tel le journaliste BFMiste de base.


2 commentaires:

wens a dit…

"Le miroir des fous" ça fait un bon titre !
J'ai pensé que c'était la télévision le miroir des fous, mais ça va bien sûr au delà des médias.
Oh, on est pas obligé d'apprendre à vivre là-dedans, d'ailleurs on apprend pas à vivre. Si tu ne sais pas vivre dés le plus jeune âge, tu ne fais pas de vieux os, (regarde James Dean, Jim Morrison etc... Par contre Keith Richards, est toujours vivant )
Tous ces morts en permanence, c'est assommant à la longue : vive les vivants !
Je t'embrasse.
( Je ne suis pas un robot.)

Vincent a dit…

Oui....C'est pas faux !...On peut prier pour la PAIX et tenter , à sa mesure, de s'apaiser soi-même. Car le déséquilibre est constitutif de notre société aliénante aussi bien que des "déséquilibres" sociaux économiques mondiaux....
Mais je deviens rasoir...Je n'ai pas ton talent , Philippe !